Rechercher sur le Site

CAPD Hors Classe -14 juin : seul le SNUDI FO78 vote contre l’arbitraire et le PPCR
Publié le 21 juin 2018 | snudi FO 78

LETTRE InFO du 19 juin 2018

CAPD Hors Classe -14 juin :
seul le SNUDI FO78 vote contre l’arbitraire et le PPCR

La CAPD du 14 juin examinait le tableau d’avancement à la hors classe.
La campagne 2018 se fait dans le cadre de l’application du protocole PPCR (Parcours Professionnels Carrière et Rémunération) que FO n’a pas signé. Le SNUDI FO 78 a toujours dénoncé PPCR et la réforme de l’évaluation instaurant la promotion au mérite et l’arbitraire à tous les niveaux.
Alors que le ministre a accrédite l’idée que « la carrière des agents a désormais vocation à se dérouler sur au moins deux grades », une tout autre réalité se fait jour.
Preuve en est à la lecture des avis de promotion reçus par les collègues promouvables. Ces avis tombent comme des couperets pour des centaines d’entre eux.
Comment comprendre qu’un collègue obtienne un avis « à consolider « alors même que son dernier rapport d’inspection se terminait par des « félicitations » de votre part, et une bonne note pédagogique ?
Une appréciation insuffisante ralentit l’accès à la hors classe de plusieurs années et peut même en interdire l’accès jusqu’au départ à la retraite, ce qui a un impact considérable sur le montant du traitement et de la pension.
En tout état de cause, le SNUDI-FO 78 n’accepte pas l’arbitraire et a déposé un vœu en ce sens : « Face à l’arbitraire, le SNUDI FO 78 réaffirme plus que jamais son exigence d’abrogation du décret PPCR et le retour à un avancement de carrière basé essentiellement sur l’ancienneté.

 »

Seul le SNUDI FO a voté pour.

Les autres organisations syndicales maintiennent leurs positions quant à PPCR, protocole qu’ils avaient signé (contrairement à FO) et ses effets dévastateurs sur les rémunérations, les carrières et l’indépendance professionnelle des enseignants vis-à-vis de la hiérarchie.
Vous trouverez en pj le communiqué du SNUDI FO National sur l’accès à la Hors classe.

Les Professeurs des écoles et les agents territoriaux FORCE OUVRIÈRE n’acceptent pas la transformation de l’école maternelle en structure d’accueil territoriale

Aux assises de la maternelle de mars 2018, le Ministre annonçait vouloir « une école maternelle refondée » « avec une reconception du temps scolaire et parascolaire le mercredi ». Dans le même temps, un rapport préconisant un « système intégré d’accueil des jeunes enfants qui traite comme un bloc la période allant de la première année à l’âge de la scolarité » (de 0 à 6 ans) avec l’« intervention dans les écoles de professionnels du champ social comme les éducateurs de jeunes enfants » était publié.
Par décret, les ATSEM pourraient :
- remplir des missions de « mises en œuvres d’activités pédagogiques », ces missions ne seraient donc plus confié à des enseignant ; la FNEC FP FO et la FSPS FO met en garde contre le transfert de compétences qui s’opère de l’État vers les collectivités territoriales.
- « assister les enseignants dans les classes ou établissements accueillant des enfants à besoins éducatifs particuliers ». C’est la disparition programmée des emplois d’AVS et une surcharge de travail supplémentaire pour les ATSEM au détriment des conditions générales de fonctionnement des classes.
La Fédération de l’enseignement FO (FNEC FP FO) et la fédération des agents territoriaux FO (FSPS FO) réaffirme leur revendication d’une école maternelle publique et gratuite avec un PE fonctionnaire d’État et une ATSEM par classe.
La FSPS FO et la FNEC FP FO revendiquent la réelle amélioration des conditions de travail des ATSEM comme celle des personnels enseignants ce qui passe par :
- La garantie de l’affectation d’une enseignante et d’une ATSEM par classe à temps plein et donc l’exigence de l’abandon de l’article 2 du décret du 1er mars 2018
- La garantie d’affectation de personnels qualifiés pour assurer l’encadrement des élèves handicapés, remise en cause également par l’article 2
- La réduction des effectifs par classe.
Communiqué en pj

Dégradation des conditions de travail des directeurs d’école : STOP ! La coupe est pleine !

●Dernière minute : les nouveaux directeurs d’école sont invités à participer à une journée d’accueil le mercredi 27 juin toute la journée. Cette invitation envoyée sous forme de « convocation valant ordre de mission » serait suivie l’an prochain de demi-journées de formation le mercredi après-midi.
Pour le SNUDI FO 78, il n’y a aucune obligation à participer à ces journées de formation qui ont lieu hors temps scolaire. Sur quel temps cela est-il décompté ?
Notre statut définit notre temps de travail en obligation réglementaire de service (108h) ; cette formation doit être décomptée de ce temps. Nous intervenons auprès de l’administration en ce sens.

Les directeurs réunis le 26 mai avec le SNUDI FO 78, après avoir échangé sur la situation, ont signé la pétition pour exiger :

►l’abaissement significatif du seuil d’attribution des décharges de service et le maintien intégral et l’extension des cadres départementaux plus favorables ;
►la prise en compte de toutes les classes dans le calcul des décharges de direction, y compris les CP et CE1 dédoublés en éducation prioritaire ;
►une réelle amélioration financière : 100 points d’indice pour tous ;
►une aide administrative pour chaque directeur avec des emplois statutaires de la Fonction publique ;
►la tenue de toutes les réunions durant le temps scolaire avec le remplacement du directeur par un titulaire remplaçant ;
►le transfert de la responsabilité de la rédaction des PPMS aux mairies, dans le cadre du plan communal de sauvegarde ;
►le rétablissement du cadre national de l’école publique et l’arrêt des processus de territorialisation, afin de préserver les directeurs comme leurs adjoints des ingérences et pressions locales ;
►le respect du décret de 1989 fixant les missions des directeurs.
Ils ont précisé certaines revendications :

  1. Abaissement des effectifs dans toutes les classes : ≤ 25 Hors EP et ≤ 20 en EP ;
  • Comptabiliser les classes dédoublées comme des classes à part entière ;
  • Décharge totale d’APC pour tous les directeurs ;
  • Formation des directeurs étendue dès la première année aux faisant-fonction ;
  • Alignement des décharges sur le groupe indiciaire de l’école et amélioration du régime de décharge :
  • Arrêt des fusions d’écoles et transformation des groupes scolaires en écoles maternelles et élémentaires ;
  • Rattrapage du temps de décharge de direction perdu en raison d’absence (maladie, stage, autorisation d’absence…), comme pour les PPMS, rédaction des DUER sous la responsabilité des services compétents : Mairie, Préfecture…

Signer la pétition du SNUDI FO 78 en pj. Vous trouverez également en pj le 8 pages spécial direction d’école du SNUDI FO National.

cale




Documents Liés
Hors Classe_lettre SNUDI FO au ministre
PDF - 691 ko
Hors Classe_communiqué_SNUDI FO
PDF - 244.1 ko
maternelles_communiqué_commun_fnec et fsps
PDF - 121.3 ko
direction d’école_communiqué
PDF - 557.8 ko
petition_direction
PDF - 89.8 ko
Contactez-nous

snudifo78@wanadoo.fr
01 39 51 23 94

snudi FO 78
4 place de la Touraine
78000 Versailles


Lettres inFO


Syndiquez-vous


SPIP 3.1.1 [22913] habillé par le Snudi Fo