Rechercher sur le Site

CAPD du 16 septembre 2016
Publié le 14 octobre 2016 | snudi FO 78

Compte rendu de la CAPD du 16 septembre 2016

Lors de cette 1ère CAPD de l’année scolaire, le SNUDI FO 78 la seule organisation syndicale à effectuer une déclaration ( à lire en pièce jointe) faisant état des conditions de rentrée de plus en plus aggravées des enseignants du 1er degré dans le département.

1. Point sur la rentrée
PES

- 368 PES sont en poste sur le département
- 332 PES issus du CRPE 2016 ont été affectés sur le département dont :
- 287 issus du concours externe
- 11 issus du concours interne
- 34 issus du concours 3e voie
3 PES ont renoncé, 5 ont demandé à reporter leur année de stagiairisation en 2017/2018

- 44 PES issus du CRPE 2015 ( en report, en renouvellement ou prolongation)

- 80 PEMF disponibles pour suivre ces PES durant l’année soit 4 à 5 PES par PEMF. Quelques " tandems" PES/PEMRF restent à constituer

Le SNUDI FO a rappelé que l’encadrement et la formation des PES devaient être assurés par des Maîtres formateurs et d’accueil et ne pouvaient revenir ni être imposés aux enseignants partageant leur service, comme cela a été le cas à cette rentrée. (cf déclaration jointe).

Recrutement de contractuels dans les Yvelines

DASEN : Afin de pallier le manque en terme de ressources humaines, la DSDEN a recruté 63 contractuels. Ils ont été affectés dès le 1er septembre sur des classes et sont partis immédiatement en formation jusqu’au 9 septembre laissant leur classe à un collègue ZIL.

Le SNUDI FO a rappelé son opposition au recrutement de contractuels en lieu et place de postes statutaires d’enseignants. Si les besoins en embauche de contractuels dès la rentrée, peuvent être anticipés par l’administration alors elle doit permettre le recrutement suffisant de titulaires en améliorant l’attractivité de la profession : conditions de travail, mutation, rémunération.

Mesures de sécurité dans les établissements scolaires

Les délégués du personnel ont dénoncé l’alourdissement du travail et des responsabilités des directeurs d’école à qui l’administration demande de mettre en œuvre les mesures de sécurité complémentaires.
Pour FO, les dispositifs de sécurité relèvent des obligations de l’État. Les directeurs ne peuvent se substituer ni aux forces de l’ordre, ni aux collectivités territoriales : cela ne relève pas de leurs missions.
Le DASEN confirme que, dans le contexte actuel, chacun "doit être à sa place " : la mission des enseignants et des directeurs est d’enseigner et reconnaît qu’ils n’ont pas les compétences des autorités en matière de sécurité.
Cependant, l’école ne peut échapper au dispositif de mise en sureté et doit d’inscrire dans un travail collectif regroupant tous les acteurs sur le terrain. La DSDEN accompagne les équipes enseignantes et travaille sur la mise en œuvre des PPMS.

Mouvement intradépartemental et réaffectations

Le DASEN a présenté un bilan chiffré du mouvement intradépartemental :

- 2538 collègues y ont participé :
- 1242 ont obtenu satisfaction, contre 521 restant sur leur poste d’origine.
- 595 sont restés sans affectation

- 100 postes non pourvus à l’issue du mouvement dont 36 postes de direction.

Demandes de réaffectation :

- 40 demandes dont 2 annulations et 1 démission.
- sur 37 demandes étudiées lors de la CAPD, 13 obtiennent un avis favorable, 24 situations ne sont pas revues par impossibilité pour l’administration de proposer un autre support d’affectation. Certaines situations pourront être revues si des postes se découvrent.

Les délégués du personnel du SNUDI FO sont intervenus pour défendre plusieurs situations et reprendront le dossier des collègues non satisfaits.
N’hésitez pas à contacter le SNUDI FO si vous êtes dans ce cas.

INEAT/EXEAT

Le DASEN a prononcé depuis le mois de juin 8 ineat et 16 exeat dont 9 réalisés pour les 120 demandes réglementaires.

Les délégués du personnel Force Ouvrière ont demandé, que soit accordé l’exeat aux collègues qui ont obtenu leur ineat depuis la rentrée de septembre. et que soit maintenu les propositions d’exeat dans l’attente d’accords d’ineat.

Au vu du manque de personnel, le DASEN informe qu’aucun autre exeat ne sera prononcé.

Le SNUDI FO continuera d’intervenir pour que les situations des collègues particulièrement les plus fragilisés soient réexaminées.

QUESTIONS DIVERSES

Décharges exceptionnelles de direction : Les élus du personnel du SNUDI FO ont défendu deux dossiers de directeurs demandant une décharge supplémentaire exceptionnelle au vu de la situation particulière de leur école.

Le DASEN a répondu négativement invoquant un manque de moyens et un nombre important de demandes, informant que depuis septembre 2015, il n’attribue plus aucune décharge exceptionnelle, rappelant que les moyens supplémentaires se sont portés sur les REP, REP+.
Un crédit temps remplacement pourra être envisagé dans l’une des situations afin de dégager du temps supplémentaire au directeur.

Inscriptions aux animations pédagogiques sur GAIA : Les élus du personnels SNUDI FO alertent le DASEN de la complexicité de la procédure , le manque d’information de la part de l’administration, des multiples difficultés que rencontrent les collègues et des conséquences qui pourraient en découler .
Les IEN présents reconnaissent que la procédure n’est pas aisée . Le DASEN demandent aux IEN d’apporter éclaircissements et aide aux collègues.
Le SNUDI rappelle que l’inscription aux modules de formation en ligne ou sur papier revêt le même caractère. Si la participation est obligatoire, le choix des animations ne peut être obligatoire et imposé.

cale




SPIP 3.1.1 [22913] habillé par le Snudi Fo